Départ anticipé à la retraite : les démarches à suivre

bilan de compétences
Pourquoi faire un bilan de compétences ?
février 13, 2020

Départ anticipé à la retraite : les démarches à suivre

départ anticipé

départ anticipé

Pourquoi recourir à un départ anticipé à la retraite ?

  • En principe, vous pouvez partir en retraite dès l’âge de 60 ans. Toutefois, si vous vous sentez capable de continuer à travailler, vous avez la possibilité de poursuivre votre carrière à 65 ans. De la même manière, un départ anticipé est également possible en cas de : carrière longue,
  • handicap et
  • pénibilité.

Pour quelles raisons partir en retraite anticipée ?

En France, l’âge légal pour mettre fin à votre carrière et partir à la retraite est de 60 ans. Mais dans certaines situations, vous aurez l’opportunité de demander un départ anticipé. Cette option est accessible aux salariés privés, fonctionnaires ou encore employés indépendants.

Faire une demande de retraite anticipée est requise si vous avez un handicap suite à un accident. Dans ce cas, vous pouvez partir à la retraite à l’âge de 55 ans. Il est juste important de demander une attestation qui confirme votre infirmité auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées ou MDPH. A priori, la demande de départ anticipé ne sera accordée que si le taux d’incapacité permanente est de 50%. Il faudra joindre à l’attestation une justification sur le nombre de trimestres que vous avez cotisés au cours de votre carrière.

Une retraite anticipée pour carrière longue ou RACL est aussi possible. Cette option s’adresse à vous si vous avez commencé à travailler entre 16 ans et 20 ans. Vous avez également le droit de demander un départ anticipé pour pénibilité. Cela signifie que vous faites face à une carrière pénible. Les facteurs de pénibilité peuvent être nombreux, à savoir un travail de nuit, les travaux répétitifs, les activités réalisées en milieu hyperbare, les bruits insupportables, les températures extrêmes, etc. Pour avoir des conseils sur les conditions d’une retraite anticipée, vous pouvez vous fier à un conseiller retraite.

Les procédures à suivre pour un départ anticipé à la retraite

Avant d’entamer un départ anticipé à la retraite, vous devez d’abord réaliser une étude préalable auprès de la caisse retraite. Cette étude servira à vérifier si vous remplissez réellement toutes les conditions nécessaires pour partir en retraite anticipée. Pour une RACL, vous êtes obligés de réunir au moins 8 trimestres de plus qu’un départ à la retraite normal. Vous devez également cotiser le nombre de trimestres minimum exigé. Ce nombre de trimestres minimum dépend en grande partie de l’âge de départ à la retraite. Si vous partez pour un départ anticipé en raison d’un handicap ou d’une pénibilité, vous profiterez d’une retraite à taux plein.

Pour une entreprise, le départ anticipé d’un employé est très profitable. Elle a la possibilité de recruter un nouveau salarié plus jeune et plus dynamique afin d’augmenter la productivité de la société et ainsi accroître son chiffre d’affaires. Un employé jeune apportera des idées innovantes pour développer l’organisation.